Expérimentation d'ateliers musicaux à visée thérapeutique en Maison d'Accueil Spécialisée

02 octobre 2020 – Weydo Music

La Maison d’Accueil Spécialisée de Villeneuve la Garenne (92) est une structure ayant pour objectif d’accueillir des adultes notamment cérébro-lésés, présentant des troubles cognitifs majeurs avec ou sans troubles moteurs associés, mais aussi des adultes atteints d’autres troubles cognitifs.

En 2015 et 2016, durant les prémisses de la création de Weydo Music, nous avons eu le plaisir d’organiser un projet d’ateliers musicaux hebdomadaires avec les thérapeutes (ergothérapeutes, psychomotriciennes, et neuropsychologue) et l’équipe d’animation de cette MAS. Ainsi durant 8 mois, à raison d’un après-midi par semaine, nous avons mis en place deux formes de séances :

  • du travail individuel ou en binôme, visant à maintenir les capacités motrices ou cognitives, ou à les améliorer
  • un travail collectif basé sur le modèle du ciné-concert, destiné aux patients cérébro-lésés, afin de stimuler et accroître leurs capacités exécutivo-attentionnelles, mnésiques, et visuo-spatiales/neurovisuelles
L’ensemble de ces ateliers avait également pour objectif global de favoriser la motivation, et l’estime de soi.

Concernant les séances individualisées, nous avons pris en charge des troubles variés. Nous avons par exemple, cherché à stimuler la communication avec une résidente en état pauci-relationnel. Cette dernière suit parfois du regard les personnes de son environnement, elle peut sourire, et peut avoir de léger mouvements de la tête. Étant équipée de lunettes, nous avons fixé un capteur de mouvements sur la monture, lui permettant de moduler des sons musicaux avec ses micro-mouvements. Ce dispositif a d’ailleurs été expérimenté ultérieurement avec des personnes tétraplégiques. Avec un autre résident, les séances ont visé à le motiver à redresser son buste, puis dans un deuxième temps la tête. Les autres effets attendus étaient d’augmenter sa participation et sa motivation d’une manière générale.

Pour le projet collectif, nous avons proposé, en liaison avec l’animatrice et la neuropsychologue, un programme d’œuvres du ciné muet et des films d’animation récent. Les résidents ont été équipés de capteurs de mouvements pour jouer des instruments de musique électronique, et des bruitages afin d’interpréter la bande sonore de ces courts métrages. Ce travail collectif visait particulièrement à favoriser la mobilisation des capacités cognitives des résidents (mémoire, attention, fonctions exécutives), mais également à développer leurs habiletés motrices (nécessité d’actionner les capteurs de mouvements).

Nous avons pu observer deux points. D’abord, les résidents ont fait preuve d’une grande motivation à participer aux activités (présence en avance les jours des ateliers). Ensuite, grâce à une pratique musicale facilitée par l’usage d’interfaces adaptées, les résidents ont toujours eu l’impression de participer à une activité ludique, voire festive, alors qu’il s’agissait bien de travail de maintien des capacités.

À lire aussi...