L'entrainement musical pour les personnes dyslexiques

18 août 2020 – Charlotte Leflaëc

La dyslexie fait partie des troubles des apprentissages. Il s’agit d’un trouble du langage écrit affectant la lecture, l’orthographe ainsi que l’écriture.

Plusieurs recherches démontrent qu’il existe un transfert des compétences développées grâce à la pratique musicale dans d’autres domaines, et que ce transfert peut s’appliquer à la dyslexie.

Dans une méta-analyse regroupant 25 études, Butzlaff (2000) a révélé une association significative entre une formation musicale et des compétences en lecture. Une recherche de Flohr (1981) a montré que des enfants de cinq ans ayant reçu douze semaines d’entraînement musical s’étaient davantage améliorés dans leurs capacités de discrimination auditive tonale et rythmique, par rapport à des enfants sans entraînement.

En 2003, Overy et al. se sont intéressés à la dyslexie et ont mis en évidence un lien entre la musique et le mouvement. Ils ont trouvé des difficultés de la perception du rythme de la musique chez des enfants dyslexiques, suggérant qu’un entraînement musical, avec une attention particulière portée sur le rythme, pourrait entraîner des progrès en lecture chez des enfants présentant une dyslexie. Plus récemment, une étude de Flaugnacco et al.(2015) a observé qu’une formation musicale pouvait améliorer les compétences en lecture et phonologiques, même lorsque celles-ci étaient grandement altérées comme dans les situations de dyslexie. Habib et al. (2016) sont allés dans le même sens en énonçant qu’un entraînement cognitivo-musical aurait des effets bénéfiques sur la dyslexie. Durant leur étude, ils ont observé qu’il améliorait l’attention auditive, la conscience phonologique, les capacités de lecture, la répétition de pseudo-mots et que ces améliorations persistaient dans le temps, six semaines après la fin de l’entraînement.

 

Références :

Butzlaff, R. (2000). Can music be used to teach reading?. Journal of aesthetic education, 34 (3/4), 167-178. https://doi.org/10.2307/3333642. Disponible sur : https://www.jstor.org/stable/3333642?seq=1#metadata_info_tab_contents

Flaugnacco, E., Lopez, L., Terribili, C., Montico, M., Zoia, S., & Schön, D. (2015). Music training increases phonological awareness and reading skills in developmental dyslexia: a randomized control trial. PloS one, 10(9). https://doi.org/10.1371/journal.pone.0138715. Disponible sur : https://journals.plos.org/plosone/article?id=10.1371/journal.pone.0138715

Flohr, J. W. (1981). Short-term music instruction and young children’s developmental music aptitude. Journal of Research in Music Education, 29(3), 219-223. https://doi.org/10.2307/3344995

Habib, M., Lardy, C., Desiles, T., Commeiras, C. & Chobert, J.B. (2016). Music and Dyslexia: A New Musical Training Method to Improve Reading and Related Disorders. Frontiers in Psychology, 7:26. doi: 10.3389/fpsyg.2016.00026. https://doi.org/10.3389/fpsyg.2016.00026. Disponible sur : https://www.frontiersin.org/articles/10.3389/fpsyg.2016.00026/full

Overy, K., Nicolson, R.I., Fawcett, A.J. & Clarke, E.F. (2003). Dyslexia and music: measuring musical timing skills. Dyslexia, 9 (1), 18-36. https://doi.org/10.1002/dys.233.

À lire aussi...